Les étudiant(e)s sans papiers sont toujours confronté(e)s à d'importantes barrières pour s'inscrire et poursuivre des études supérieures aux Etats-Unis. Le patchwork de politiques relavant de l'état fédéral, des états, de l'administration locale ou des universités s'ajoute à une mésinformation de la part des écoles secondaires et des institutions post-secondaires, à des niveaux de pauvreté élevés, à la peur de divulguer son statut d'immigration, à des coûts supplémentaires imprévus pour assurer son éducation supérieure et à la nécessité de payer des frais d'inscription. Tous ces éléments engendrent une situation dans laquelle des centaines de milliers d'étudiant(e)s sans papiers se retrouvent sans savoir précisément comment avancer.

 

Le Center for American Progress a publié l'an dernier un rapport (en anglais) exhaustif sur cette question. Il demande un effort concerté du gouvernement fédéral, des états, des organisations de plaidoyer de l'éducation et des collèges et universités pour assurer que tous/toutes les étudiant(e)s aient accès à un enseignement supérieur de grande qualité, quel que soit leur statut d'immigration.