Classroom scene at the Hawa Abdi Centre for Internally Displaced Somalis

Le 20 juin, à l'occasion de la Journée mondiale des réfugié(e)s, l'Internationale de l'Education exhorte les gouvernements à protéger les droits des réfugié(e)s, y compris le droit à l'éducation, et permettre au corps enseignant de développer et offrir une éducation de qualité, afin de promouvoir une intégration rapide des réfugié(e)s dans leurs pays d'accueil.

Selon le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés, 65.3 millions de personnes ont été "déplacées de force" en 2015, dont 21,3 millions de réfugié(e)s et 3,2 millions de demandeurs/ses d'asile. On estime que 12,4 millions de personnes ont été déplacées en raison de conflits ou de persécutions, tandis que le nombre de demandes d'asile de mineur(e)s non accompagné(e)s a triplé en un an pour atteindre un record de 98.400.

L'Internationale de l'Education appelle tous les gouvernements à adopter une approche fondée sur les droits des migrant(e)s et des réfugié(e)s, conformément au contenu de la Convention des Nations Unies sur la protection des droits des travailleurs migrants et des membres de leur famille, la Convention de l'Organisation internationale du Travail sur les travailleurs migrants (C97 et C143) et la Convention de 1951 relative au statut des réfugiés.

A l'occasion de la Journée mondiale des réfugié(e)s, l'IE attire particulièrement l'attention sur le sort des enfants réfugiés qui constituent le plus grand groupe de personnes déplacées de force dans le monde entier. Ils sont particulièrement sujet au travail forcé, au mariage juvénile, à l'exploitation sexuelle, au recrutement par des milices armées et autres violations de leurs droits, en vertu de la Convention des Nations Unies relative aux droits de l'enfant (Septembre 1990).

L'Internationale de l'Education appelle tous les gouvernements, en particulier ceux des pays qui accueillent des réfugié(e)s, à tout mettre en oeuvre pour empêcher l'exploitation des enfants réfugiés, développer des programme éducatifs adaptés comprenant des cours de langue, d'éducation civique, des formations professionnelles et une aide psychologique, et leur permettre d'avoir au système éducatif national.

L'Internationale de l'éducation organisera une conférence internationale sur l'éducation des enfants réfugiés du 21 au 22 Novembre 2016 à Stockholm, en Suède. La conférence, qui réunira des syndicats d'enseignant(e)s, des enseignant(e)s et autres experts provenant de pays européens et du Moyen-Orient connaissant un afflux important d'enfants réfugiés, abordera les défis politiques et professionnels à relever afin de garantir leur droit à une éducation de qualité, conformément à l'objectif de développement durable n°4 adopté par l'ONU en Septembre 2015.