Le 18 janvier 2020, plus de 400 enseignant.e.s noir.e.s. et issu.e.s de minorités ethniques (BME) venu.e.s de toutes les régions du Royaume-Uni se sont réuni.e.s à Birmingham pour la Conférence annuelle de consultation des enseignant.e.s noir.e.s et issu.e.s de minorités ethniques du syndicat NASUWT pour discuter des défis auxquels il.elle.s sont confrontées et pour participer à des ateliers de développement professionnel. 

Plus de la moitié (54 %) de ceux.celles qui ont participé à la conférence ont déclaré avoir subi des violences verbales ou non verbales au cours des 12 derniers mois qui selon eux.elles portent atteinte à leur héritage et identité raciale. 

Presque trois enseignant.e.s. sur cinq (59 %) déclarent avoir été confronté.e.s quotidiennement à des comportements visant à exclure ou à nier la légitimité de leur identité, de leurs pensées, de leurs sentiments ou de leurs expériences. 

Les enseignant.e.s présent.e.s à la conférence ont décrit la façon dont ils.elles sont généralement décrit.e.s comme étant « hypersensibles », « paranoïaques » ou « agressif.ve.s » lorsqu’ils.elles mettent en cause des propos ou des comportements inacceptables au travail. 

Un sondage électronique en temps réel effectué auprès des participant.e.s à la conférence a également révélé que :

  • plus d’un tiers (37 %) pensent que le racisme s’est aggravé sur leur lieu de travail au cours de la dernière année ;
  • presque la moitié (46 %) des enseignant.e.s noir.e.s et issu.e.s de minorités ethniques n’ont pas eu le courage de signaler à leur employeur la discrimination raciale, l’intimidation raciale ou le harcèlement racial qu’ils subissaient en raison du manque de soutien ;
  • les enseignant.e.s noir.e.s et issu.e.s de minorités ethniques estiment qu’une politique de tolérance zéro à l’égard du racisme dans les écoles et les établissements postsecondaires ainsi que la mise en place d’inspections visant à combattre le racisme et une réglementation  gouvernementale plus stricte, constituent les priorités les plus importantes pour garantir que toutes les écoles et tous les établissements postsecondaires prennent des mesures efficaces pour combattre les attitudes et les comportements racistes au travail.

Madame Chris Keates, Secrétaire générale (par intérim) du NASUWT, a déclaré: 

« Les enseignant.e.s noir.e.s et issu.e.s de minorités ethniques continuent de subir des remarques racistes, des commentaires négatifs et des comportements désobligeants à cause de leur origine raciale.  Il est inquiétant de constater que le racisme dans les écoles et les établissements postsecondaires devient plus insidieux et prend la forme de micro-insultes et de micro-invalidations, qui sont souvent rejetées ou minimisées par les cadres supérieurs. Les expériences partagées par les enseignant.e.s noir.e.s et issu.e.s de minorités ethniques aujourd’hui démontrent que la discrimination et le traitement injuste des enseignant.e.s  et des élèves noir.e.s et issu.e.s de minorités ethniques est malheureusement toujours d’actualité, ce qui a un impact sur les résultats scolaires et la carrière des enseignant.e.s.

Toutes les recherches du NASUWT montrent que les enseignant.e.s noir.e.s et issu.e.s de minorités ethniques sont confronté.e.s à des obstacles plus importants et à des discriminations pour obtenir une promotion et une progression salariale comparé à la plupart des enseignant.e.s et que les cas de racisme explicites et insidieux représentent une réalité quotidienne pour un trop grand nombre d’enseignant.e.s noir.e.s et issus de minorités ethniques. Le NASWUT continuera à soutenir ses membres dans la lutte contre ces injustices, mais le Gouvernement doit prendre davantage de mesures qui influeront sur le changement systémique qui est nécessaire pour s’assurer qu’aucun.e élève ou enseignant.e ne soit freiné.e à cause de son ethnicité ou de sa religion. Dans le cadre de la campagne en cours du NASUWT Act for Racial Justice (agir pour la justice raciale), nous continuerons à combattre toutes formes de discriminations raciales et de promouvoir les intérêts des enseignant.e.s et des élèves noir.e.s et issu.e.s de minorités ethniques ».

Source : https://www.nasuwt.org.uk/article-listing/bme-teachers-facing-more-covert-racism.html